Refection de l'assise d'une bergère Aleth de La Poype Tapissier

 

La particularité de ce mobilier d’assise est de posséder un coussin indépendant qui est maintenu à l’intérieur du siège par une « cuvette ». Sur le devant de cette cuvette, il est nécessaire de faire un bourrelet de crin bien rigide pour retenir ce fameux coussin.

 

Voici les différentes étapes d’une réfection traditionnelle :

 

Réfection de l'assise d'une bergère Aleth de La Poype Tapissier

  • Sanglage sur le dessus de la ceinture. Il n’est pas utile de mettre des ressorts, le confort de l’assise étant apporté par le coussin réalisé en plumes.
  • Pose de la toile forte, d’une fine couche de crin et d’une ouate.
  • Mise en place la toile bisonne. C’est une toile blanche très épaisse et très résistante sur laquelle va reposer le coussin.
  • Confection du bourrelet avec du crin serré dans une toile d’embourrure elle-même cousue sur le fond de la cuvette. Ce bourrelet, situé sur le devant de la ceinture a pour but de maintenir le coussin à l’intérieur de la cuvette.

Réfection de l'assise d'une bergère Aleth de La Poype

 

  • Piquage du bourrelet avec un point d’échelle et un point arrière.
  • Pose de la toile blanche et du tissu définitif qui sont cousus à la main sur la toile bisonne.

 

C’est ainsi que procède l’atelier Aleth de La Poype situé au Chesnay, près de Versailles dans les Yvelines.