Les bergères sont connues pour avoir une assise amovible, constituée d’un coussin. Quelle garniture est alors la plus appropriée à votre style de vie ?

La plume ? Le confort !

coussin bergere plumesUn coussin en plumes est protégé par une enveloppe, en tissu « cale », dont la trame très serrée évite que les plumes ne traversent le coussin et conserve une bonne tenue.
On peut y ajouter des flocons de fibres synthétiques pour augmenter le gonflant, si caractéristique de ce type de coussin.
Cette enveloppe est ensuite recouverte de ouate puis placée dans la housse définitive souvent munie d’une fermeture éclair.
Ce coussin est particulièrement confortable et épouse parfaitement la forme du siège.
Mais il faut le taper régulièrement pour le remettre en forme. Et, avec le temps, il perd ses plumes et son côté gonflant. Il se creuse.

La mousse ? La tenue dans le temps !

coussin bergere mousse

Pour cette raison, les techniques modernes utilisent les mousses de dernière génération et de bonne densité car l’assise est la partie du fauteuil la plus sollicitée.
Ce coussin en mousse sera recouvert d’une ouate synthétique et d’un filet, appelé « chaussette », avant d’être placé dans la housse définitive, comme la cale du coussin en plumes.
Pour éviter que ce coussin ait un aspect trop raide, il faut que sa forme soit parfaitement adaptée à celle de l’assise. Il sera tout de même plus rigide et plus dur que le cousin en plumes mais il ne se déformera pas avec le temps.

Dans mon atelier Aleth de La Poype, situé au Chesnay, tout près de Versailles, je réalise les coussins de votre choix, en plumes ou en mousse suivant le rendu et le confort que vous recherchez.