degarnissage aleth de la poypeQu'est-ce c'est ?

Le dégarnissage est l’opération qui consiste à mettre à nu la carcasse du fauteuil avec les outils adéquats. Ce travail est un peu fastidieux mais ne présente pas de difficultés particulières. Sa durée dépend bien sûr de la complexité du siège. C'est une étape incontournable pour tous les tapissiers.

 

 

 

 

 

 Les étapes et les outils à utiliser

Le tapissier procède étape par étape et pièce par pièce, avec précaution pour ne pas casser un élément de la carcasse dont il ne connait pas encore l’état. Il est intéressant, pendant toute la durée du dégarnissage, d’observer comment le travail a été fait précédemment.

  • Les clous décoratifs

Il faut d’abord retirer le galon ou les clous décoratifs, puis le vieux tissu de couverture, les différentes toiles, la garniture en crin et enfin les ressorts et les sangles.
Pour ôter les clous décoratifs, le tapissier utilise un pied de biche qu’il manie avec précaution pour éviter qu’il ne dérape. Il déloge le clou en glissant le pied de biche sous le clou décoratif et en tapant avec un maillet en bois.

  • Les semences

Les petits clous, appelés semences, se retirent à l’aide d’un ciseau à dégarnir que l’on glisse sous la tête de la semence, et d’un maillet en bois. Le tapissier déplace toujours le ciseau dans le sens des veines du bois pour ne pas risquer de fendre ou briser les feuillures.

  • Les agrafes

Pour les agrafes, le tapissier procède en deux temps : il les soulève avec un arrache agrafes qui a une extrémité plus pointue que le pied de biche, et un maillet. Puis il les retire en les attrapant une à une avec une pince.

Le tapissier ne garde ni les toiles qui sont cuites ou déchirées, ni les ressorts qui sont vrillés ou abîmés. Seul le crin est parfois récupéré, dans certains cas bien précis dont je vous parlerai dans un prochain article.

C'est ainsi que je procède dans mon atelier "Aleth de La Poype".